Faire une galerie d’images avec WordPress.com

WordPress.com est une plateforme de publication permettant à chacun de publier textes, photos, images … en ligne. Les pages permettent d’afficher les informations voulues sur la durée (avec ou sans commentaires). La partie blog (optionnelle) permet d’afficher des articles, par exemple un journal, les dernières nouvelles du site…

Il n’y a pas à installer le logiciel WordPress.org sur son propre site (1&1, OVH, Free.fr …) ni en local sur son propre ordinateur. WordPress.com fourni à la fois l’hébergement et le logiciel (qui est mis à jour automatiquement, sans intervention de l’utilisateur) et les sauvegardes.

Tout se passe dans l’interface d’administration de son site personnel WordPress.com. Celui-ci inclus en standard un traitement de texte, un gestionnaire de media (images, photos), une galerie, un diaporama plus une fonction de téléchargement des photos depuis le disque dur de l’utilisateur. Il remplace dans le cas étudié Dreamweaver, 2Bgal, le logiciel FTP de l’ordinateur de l’utilisateur. Un logiciel de redimensionnement des images est recommandé pour réduire le poids des photos numériques (ce qui ne change pas la qualité des images affichées à partir de WordPress.com). Noter que les vignettes d’affichage sont créées automatiquement par WordPress.com, il n’y a plus à les faire sur l’ordinateur de l’utilisateur. L’utilisation de Photoshop (ou GIMP) n’est nécessaire que si l’on veut retoucher les photos. L’ajout de texte (nom de l’artiste par exemple) peut être fait dans le logiciel de redimensionnement.

Ce site montre des exemples de ce qui peut être fait en utilisant des pages de WordPress.com (cliquer sur les boutons dans le bandeau sous l’image du vaisseau Star Wars) :

Les images en direct dans la page (ou dans un article). On n’utilise pas le mode galerie !

  • Le bouton Effets affiche les miniatures créés par WordPress.com ; Clic droit pour afficher l’image.

Le mode galerie.

  • Les boutons Photos  et Petite ceinture montre une galerie. Cliquer sur une des vignettes pour accéder à la galerie elle-même (Bouton X en haut à gauche ou Touche Échappement du clavier pour revenir aux vignettes).
  • Le bouton Diaporama montre un diaporama du même lot de photos.

Référence

Pour utiliser WordPress.com :

Redimensionner vos images et photos par lots

Il est recommandé d’alléger les photos de l’appareil numérique dont la haute résolution n’a pas d’utilité pour l’affichage sur un site Web. De nombreux logiciels existent.

Un logiciel léger le permet : Easy Image Modifier ; il permet aussi de rajouter du texte sur les photos (légende, copyright …). Le choix de redimensionnement par défaut de 1600×1200 est approprié pour WordPress.com (ou 1024×1024 qui est le défaut pour les grandes images de WordPress.com).

Publié dans Wordpress | Laisser un commentaire

Liseuses 2012

  • Sony Reader PRS-T1 : E-Ink Pearl, 6 pouces, tactile IR, wifi, 150€
  • Kobo by Fnac : E-Ink Pearl, 6 pouces, tactile IR, wifi, 130€ (si compte Fnac, 30€ en bons d’achat à valoir sur achat ultérieur, jusqu’au 14 février 2012)
  • Kindle (Amazon) : E-Ink Pearl, 6 pouces, non tactile, wifi, 100€
  • Cybook Odyssey (Virgin) : E-Ink Pearl, 6 pouces, tactile capacitif, wifi, 130€

Ces liseuses sont faites pour lire du texte (livres de littérature, romans, science-fiction (SF) …) ou elles donnent entière satisfaction malgré leur petit format, en particulier dans le format epub, à privilègier. Les bandes dessinées (BD), les mangas, les livres illustrés (ceux pour enfants par exemple), les documents techniques, le format pdf seront mieux affichés dans des tablettes 10 pouces (iPad, Archos …).

Choix

Toutes ces liseuses se valent pour une lecture de livre type roman.

  • le Sony Reader PRS-T1 : le plus abouti techniquement (tactile plus boutons, …)
  • Kobo Touch (Kobo by Fnac) : tactile essentiellement, très pratique en tactile mais un seul bouton de retour à l’accueil
  • Kindle : facilité d’utilisation avec de nombreuses touches bien disposées. Pas de support du format epub (mais conversion possible des fichiers epub en azw, avec Calibre par exemple)
  • Cybook Odyssey : la surcouche tactile capacitif entrainerait un noir un peu moins noir. A priori difficilement visible. Peu de boutons (un pad multidirectionnel)

Si l’on veut exploiter les milliers de livres en format epub disponibles sur Internet, beaucoup gratuits, sans conversion, on peut éliminer le Kindle. Ensuite le moins cher est le Kobo (si l’on a un compte Fnac). Sinon les comparer (Virgin, Darty).

Se procurer des livres

  • sur le serveur de la liseuse (par exemple sur fnac.com avec le logiciel Kobo Desktop Edition)
  • Conseil pour le Kobo : acheter des livres sans DRM ou ADOBE DRM EPUB à partir de l’ordinateur, pas à partir du Kobo
  • http://www.ebooksgratuits.com/ (pas ebooks-gratuits) : le site incontournable pour les classiques gratuits
  • le blog de Aldus http://aldus2006.typepad.fr/ : une mine d’informations dont Gallica Gutenberg …
Publié dans Kobo | Tagué | Laisser un commentaire

Le plaisantin total

Certains constatent que qu’il n’y que peu ou pas de sens, qu’il n’y a rien d’absolu. Que faire de son existence ? On peut s’indigner, Indignez-vous !, essayer de donner un sens positif (Camus), ou considérer que pour un être pensant toute l’existence est une vaste plaisanterie, parfois drôle, parfois tragique, mais qu’il faut tout prendre, absolument tout, pour une plaisanterie. C’est cela qui définira le plaisantin total.

Cette définition n’est pas de moi, un quidam l’a déjà publié du temps oublié de la seule presse écrite (aucune référence dans le vaste Internet).

Un plaisantin total digne de ce nom ne dira jamais ou n’avouera jamais qu’il en est un. Par définition il prend toute situation avec un sérieux extrême. Il intériorise et ne se dévoile que seul avec lui-même. On ne peut qu’essayer de deviner si quelqu’un en est un, sans d’ailleurs aucune certitude !

Sarkozy, présentement Président, croit visiblement au moins à un chose : son élection. Il ne peut être et ne sera jamais un plaisantin total.

Bayrou, envoyé de Dieu pour être président, à une telle certitude en son destin qu’il parvient à convaincre une foultitude (14% en janvier) malgré son absence de parti. Il ne peut être et ne sera jamais un plaisantin total.

Hollande lui, est le cas intéressant. Il est intelligent, manipulateur total, sans aucune convictions (voir entre-autres les archives du journal Le Monde). Il est un plaisantin total potentiel. Il a joué à être candidat aux primaires socialistes et il est passé. Il joue visiblement à être candidat présidentiel. Il est devenu d’un sérieux imperturbable, adieu les plaisanteries et les petites phrases. En tant que premier secrétaire du PS, il n’était pas un plaisantin total, le candidat en serait-il devenu un ?

Publié dans Humeur | Laisser un commentaire

Kobo Touch : (re-)installation propre

Le Kobo Touch possède une fonction de « clean install » qui permet suite à incidents ou pour sa tranquillité d’esprit de nettoyer périodiquement ses logiciels Linux et SQLite. Cette fonction est située dans la page Accueil / Paramètres / Informations techniques. Le bouton RÉINITIALISER dans le paragraphe PARAMÈTRE AVANCÉ permet la remise en l’état initial du Kobo. Tout est supprimé, y compris les livres chargés sur le Kobo.

On effectuera la mise à niveau :

1- soit en connectant le Kobo à l’ordinateur et en utilisant le Kobo Desktop Edition (V 2.1.6 en janvier 2012) qui télécharge automatiquement la mise à jour,

2- soit en décompressant directement dans le dossier /.kobo du Kobo le fichier de mise à jour que l’on aura téléchargé au préalable.

3- la mise à jour s’effectue après avoir débranché le Kobo de l’ordnateur.

En janvier 2012, les fichiers de mise à jour :
firmware 1.9.14 du 24/11/2012
firmware 1.9.16 r35726 du 23/12/2011

Il faudra après réinitialisation rétablir les paramètres utilisateur (exemple d’une liste) :

1- .kobo/affiliate.conf – changer affiliate=fnac en affiliate=Kobo
2- activer l’affichage de couverture (pour la veille seulement, permet de différencier veille et éteint)
3- activer le mode avion
4- désactiver Reading Life
5- Fuseau horaire : Paris
6- pas de n° de page sur le côté

Remettre les livres dans le Kobo. Pas de problème si on les organise sur l’ordinateur (exemple) :

Le dossier /BBL_fonds contient en vrac ce que l’on télécharge sur Internet

Le dossier /BBL contient les livres sélectionnés pour lecture rangés par nom d’auteur (on aussi ranger par catégories ou étiquettes puis par nom d’auteur)

Le logiciel Calibre contient les livres à lire à partir du dossier /BBL dont on aura édité et complété les métadonnées. On transférera aisément ici dans la liseuse Kobo soit les seuls livres en cours de lecture si l’on veut un minimum de livres sur le Kobo, soit la totalité des livres mis dans Calibre ; on pourra aussi rajouter directement depuis le dossier /BBL.

La fonction de gestion des séries de livres n’est pas actuellement en place dans le Kobo. On peut la gérer dans Calibre (Métadonnées Séries Nombre) puis Préférences, Tableau de connexions de métadonnées, Modèle source (exemple)
{title}{series_index:| |_}{series}
ou autres
{series:re(([^s])[^s]+(s|$),1)}{series_index:0>2s| - | - }{title}
{Série} {series_index: 0> 2s | - | -} {titre}
{titre}{series_index:0>2s| - | - }
{series}{series_index:0>2s| - | - }{title}
{series:|| }{series_index:0>2s|[|] - }{title}

ce qui permet de faire apparaître le numéro de série dans le nom du fichier.

On sauvegardera nos livres sur support externe :
1- le dossier /BBL
2- la sauvegarde Calibre (effectuée régulièrement) qui permet de sauvegarder livres et métadonnées

Publié dans Kobo | Tagué | Laisser un commentaire

Kobo Touch : histoires de polices

La Fnac distribue le Kobo Touch avec la marque Kobo by Fnac. La seule modification semble être la mention affiliate=fnac dans le fichier .kobo/affiliate.conf ; le changement en affiliate=Kobo permet de récupérer l’affichage de la couverture du livre en cours de lecture en mode veille. Le logiciel est inchangé, on peut donc récupérer toutes les astuces et modifications disponibles sur Internet. En particulier les polices à mettre dans le répertoire à créer fonts du Kobo.

La fonte PMN Caecilia Bold (slab serif) est utilisée sur le Kindle (ce qui justifierai sa meilleure netteté) et figure parmi la sélection de 20 polices d’Aldus. Une fonte épaisse ou grasse (bold) offrirait une meilleure lisibilité avec l’encre électronique actuelle. Les fontes minces sont d’ailleurs déconseillées. Les essais effectués montrent une lecture meilleure qu’avec la Georgia, avec un très bonne lisibilité. Il faut utiliser les versions commerciales de ces fontes (payantes) (CaeciliaLTStd-Bold.otf et CaeciliaLTStd-BoldItalic.otf) pour que le Kobo les reconnaissent dans la même police Caecilia LT Std et affiche correctement les italiques. Noter que l’on n’a plus la distinction entre texte normal et gras, qui s’affichent tous deux en gras. On retourne à un affichage normal en installant aussi les fontes regular et italic.

La Police Charis SIL, sélectionnée comme Droid Serif par Aldus et d’autres sites, est disponible ici ; noter qu’elle occupe 6.48 Mo contre 174 Ko pour Droid Serif. De plus elle affiche seulement en bold sur le Kobo. Jaden a testé cette police aussi pour les Kobobooks en epub qui s’affichent correctement!

La police Adobe Calson Pro s’affiche de façon agréable. Mais un gros défaut sur le Kobo Touch 1.9.16, le texte gras s’affiche en standard, le texte italique en gras.

On peut aussi utiliser les nouvelles créations destinées aux smartphones et tablettes : les polices Droid Serif et Roboto (sans serif) optimisées pour des écrans à résolution réduite. Ces polices comportent les 4 fontes nécessaires (-Regular, –Bold, –BoldItalic, –Italic) a mettre dans le Kobo. Elles sont regroupées dans une police unique par le Kobo : Droid Serif et Roboto. J’utilise la police Droid Serif avec satisfaction.

La police Droid Serif (regular, italic, bold, bold italic) est à télécharger sur les « webfonts » de Google ; la dernière version de la police Roboto sur cette page avec le bouton Download Roboto .

La police Droid Serif est un bon remplacement pour les polices Arial, Verdana et Georgia, avec en complément sans serif la police Roboto. On installera les 4 fontes (-Regular, -Bold, -BoldItalic, -Italic) de chaque police sur le Kobo Touch ou elles fonctionnent parfaitement (testé avec le firmware 1.9.16).

Une vrai bataille d’Hernani a lieu sur le Web au sujet de ces créations, en particulier concernant Roboto. Les uns les trouvant très bonnes ou seulement acceptables, les autres absolument abominables. Analyses à compléter par l’utilisation des fontes « ugly » qui favoriseraient une meilleure compréhension de la lecture. Voir Jonah Lehrer, The Educational Benefit of Ugly Fonts. Les polices « ugly » utilisées dans l’étude citée : Haettenschweiler, Monotype Corsiva, Comic Sans Italicized. On peut en conclure qu’il n’y a aucune vérité dans l’utilisation des polices, la subjectivité règne dans ce domaine. Il faut les tester et choisir celle qui vous va le mieux. Ou essayer une police « ugly » pour s’assurer de mieux comprendre ce qu’on lit (on plaisante).

Eléments de choix : les 2 polices les plus « propres » pour utilisation sur le Web restent la Verdana (sans-serif) et Georgia (serif) qui ont été dessinées pour une bonne lisibilité sur des écrans à basse résolution. Les utilisateurs de petits caractères s’intéresseront à des polices récentes, Roboto (sans-serif) et Droid Serif dessinées pour être lisibles pour de tout petits caractères.

Le Kobo Touch 1.9.16 ne permet pas de choisir (comme Calibre ou FBreader par exemple) une police sans-serif pour les titres et une police serif pour le texte. Georgia est le bon choix (ou Droid Serif si l’on utilise de petits caractères).

J’ai installé Droid Serif et Roboto, puis modifié le CSS de l’epub (style.css ou stylesheet.css ou autre) en rajoutant :
h1, h2, h3, h4, h5, h6{font-family:Roboto,sans-serif;}
ce qui permet d’afficher le texte en Droid Serif et les titres en Roboto (sans-serif).

Les amateurs d’autres polices ont le choix de dizaines d’excellentes polices dessinées spécifiquement pour des écrans à faible résolution, beaucoup gratuites et en cours d’évolution. Explorez le Web, vous ne serez pas déçu !

Note:
Le fichier Test de police est ici .
La feuille de style Calibre pour le tester :
body {color:rgb(0,0,0);
background-color:rgb(228,226,224);
text-align:justify;
line-spacing:1.8;
margin-top:0px;
margin-bottom:4px;
margin-right:50px;
margin-left:50px;
text-indent:0em;}
h1, h2, h3, h4, h5, h6
{color:black;
text-align:center;
font-weight:bold;
font-family:Roboto;sans-serif;}

Publié dans Kobo | Tagué , | 3 commentaires

Européennes 7 juin 2009

Pour le Modem, le 7 juin est la Bayrouzina. Tout est dit. On ne votera plus sous aucun prétexte pour l’abo-minable.  «Et ce genre de jeu, devant les citoyens, eh bien mon pote, je te dis, jamais tu seras président de la République, parce que t’es trop minable» dixit Cohn-Bendit.

Le PS vient de vivre 10 ans sans leader ni programme, avec un bon 1er secrétaire en recherche constante de consensus. Il continue toujours sans leader ni programme, et sans 1er secrétaire. Martine (quelle erreur de casting)  place ses amis politique aux meilleures places ainsi que le pote à Delanoë en tête de liste. Effet collatéral : éviction de l’ex-député européen Hamon de son siège. Et Martine persiste, « j’y suis, j’y reste« , on va accélérer le mouvement ! Les dégâts collatéraux ne font que commencer.

L’UMP triomphe, avec modestie. Xavier Bertrand doit se sentir pousser des ailes (présidentielles).

Europe Ecologie émerge de façon spectaculaire. Que faire de ce nouvel Objet Politique Non Identifié ? N’oublions pas que les Verts ont une capacité remarquable pour le mettre en pièces inutilisables.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Aventures urbaines

Ce samedi soir, ouverture du frigo. Vide ! et pour le dimanche aussi.  Descente rapide au supermarché.

Petit panier rapide, que l’indispensable. Pris le dernier pack de yaourts danone. Au moins il en restait un, ce n’est pas toujours le cas. Le réapprovisionnment est visiblement moins bon depuis le changement d’enseigne.

Une seule caisse ouverte avec une caissière et une bonne file de clients. Personne aux machines à payer. Curieux, les deux de droite sont le ventre ouvert étalant leurs entrailles. Celle de gauche présente son écran d’accueil. J’enfourne les codes barres sans trop de difficulté puis mes cartes. Soudain la machine se fiche, quelque chose ne lui plait pas. Quoi ? elle ne l’affiche pas. Elle a délivré du papier, coupon avec 40 en gros caractères. Quarante euros de gagné ? on rêve : quarante centimes. Direct poubelle. Pas d’employé en vue, tous disparus ? Non, à l’accueil, une personne le nez plongé dans un comptage quelconque.

A la question « Je suis bloqué … », réponse : « Je ne m’occupe pas des caisses ». Elle ne bouge pas. Elle aurait pu me dire : « attendez, j’appelle un responsable ». Je n’ai pas eu le réflexe de le lui demander, je reviens à ma caisse contrariante. D’habitude il y a un préposé pour toutes ces caisses self-service plus un gardien. Je regarde à l’extérieur, le petit centre commercial est totalement vide, pas un chat, pas un pigeon. C’est sinistre. Pas de panique, on ne cours pas, on marche calmement vers la sortie, puis l’ascenseur, on ferme la porte blindée de l’appartement à double tour, on respire. Ouf ! sauvé.

De quoi : il ne sait sans doute rien passé, mais cette absence d’employés reste inexpliqué. On peut toujours imaginer deux jeunes en scooter pétaradant braquant les employés dans la chambre froide avec des pistolets d’enfant. On dira : il regarde trop la TV (c’est vrai). De toute façon s’il n’y a pas mort d’homme ou de violences physiques ce ne sera même mentionné. D’ailleurs depuis le changement d’enseigne on ne voit plus de responsable. Qui dirige ce magasin ? Il sont peut être planqués derrière leurs écrans dans un bunker éloigné à l’aide de caméras cachées. Pas de caméras apparentes remarqué. Il faudra regarder les plafonds lors des prochaines courses.

De toute façon ils ont engrangé dans leur machine informatique les codes barre de ma baguette, des yaourts … Ils ont en outre mon propre code barre, donc mon nom, mon adresse, ma carte bleu. La prochaine étape : implantation sous la peau d’une puce RFID. On n’arrètera pas le progrès.

En attendant ces puces, je vais surveiller mon compte bancaire, au cas ou ils me débiterai 2 ou 3 fois baguette, yaourts et co.

La nouvelle enseigne est réputée pour ses marges confortables. Mais elle offre un service inférieur à la précédente et ce dans un climat plombé. On n’est pas dans du hard discount, au moins pour les prix. Et avec qui négocier une compensation pour non assistance à client pressé façe à une machine caractérielle ?

Publié dans Humeur | Laisser un commentaire